Automne abondance.

Récolte de nos efforts et de toute l’énergie investie depuis un an sur notre nouvel outil :  l’Atelier coopératif d’éditions artisanales.

Voilà la première partie de notre projet d’édition enfin abouti dans la Matière.

L’espace existe, prêt à accueillir. Agencé. Équipé.

Pensé, conçu et réalisé de nos mains, comme nos livres demain.

Presses à gravure, massicots, agrandisseurs, pont pour faire sécher les travaux de cyanotype et autres outils n’attendent plus que l’énergie de vie pour créer.

La grande classe !

Nous ne sommes pas peu fières !

Il est maintenant temps de mettre tout ça en partage de manière pérenne.

Alors on cogite à comment accueillir au mieux… qui ? Combien de temps ? Sur quel base ?

Résidences, artistes permanents et/ou artistes associés. On rencontre, on discute, on observe d’autres expériences de mutualisation d’espace. Pour créer un cadre qui nous ressemble.

Bref, on est content, on a envie de partager et on avance !

Nous reprendrons au printemps 2021 le chantier de construction du Studio, espace destiné à accueillir à l’avenir les corps des auteurs et autrices qui passeront par chez nous en chemin. A la fois studio de vie, et bureau de notre maison d’éditions.

Cet automne nous a aussi permis de découvrir l’extra-ordinaire château de Monthelon, grâce à la proposition de regard extérieur que nous a fait Caroline Loze, sur son solo de clowne bouffonne « ça va la vie ? ».

Une grande sororité entre Pouk et son personnage.

Un lexique en commun entre les deux autrices.

Les prémices d’une collaboration joyeuse et profonde qui continuera au-delà de cette résidence. Affaire à suivre !

Dans l’invisible se trament déjà de belles choses pour le printemps. Du nouveau chez l’Artisan.

Il est grand temps de développer ateliers pédagogiques, animations et accompagnements d’autres démarches que les nôtres.

De nouveaux chemins pour être en lien.

Les idées fusent et se structurent tranquillement.

Car pour l’heure s’annonce une singulière trêve hivernale, garante des métamorphoses de la dimension personnelle de nos vies d’artistes et de porteurs de projet… et oui, on travaille, on travaille mais on vit aussi !

Trêve nécessaire qui se ré ouvrira sur une nouvelle année, de nouvelles réflexions et de nouveaux chantiers…. Et peut être, peut être même, de nouveaux territoires.

D’ici là, on vous embrasse et vous souhaite beaucoup d’amour.

Rémi et Barbara