Barbara Gay

Artiste du spectacle vivant et plasticienne.
Auteure des premiers projets des Éditions l’Artisan

Plurielle et autodidacte, voilà deux mots qui caractérisent bien cette jeune auteure. Mue par un besoin vital de créer, ses deux espaces d’expression : la scène et la plastique, ont toujours été des chemins menés de front.

L’ art plastique en mineur

D’abord formée aux techniques de fabrication de masques, puis au modelage et au moulage, c’est par le biais de compagnonnages informels auprès de plasticiens qu’elle apprend. Explorant ensuite la figure du double et ses allégories, elle crée différentes formes de masques corporels intégraux et de marionnettes taille humaine. Héritière des secrets d’une technique de sculpture papier, elle mêle aujourd’hui tous ces procédés au service de la création d’objets pour la scène, et au delà.

Les Arts de la scène en majeur

Poussée par une curiosité débordante, qui deviendra plus tard ce qu’on appelle pluridisciplinarité. La parole et le mouvement au service de l’altérité. D’abord comédienne interprète, puis marionnettiste, et enfin clowne : cette identité artistique plurielle s’est construite dans le temps, aux cotés des collectifs Salamah Productons et Galapiat Cirque. En 2017, elle fonde la cie l’Artisan, et développe une multitude de projets autour de ses diverses pratiques, collaborant avec d’autres auteurs et collectifs, déployant la multitude de ses masques : de la programmation au regard extérieur, du jeu à la création de masques et marionnettes.

Formée par Norman Taylor et Paola Rizza (Théâtre du Mouvement, Jacques Lecoq), François Cervantes, Michel Dallaire, Cédric Paga (Ludor Citrik) ou encore Gilles Defacque, elle crée en 2015 la créature Pouk Personne, clownesse, bouffonne, créatrice de Chair à poème .


Rémi Fasol

Artisan photographe, régisseur général et créateur lumière du spectacle Chair à Poème,
Concepteur et créateur de livres

Grand amoureux des arts clownesques en particulier, il rencontre en 2016 la clowne Pouk Personne, et commence avec elle un travail photographique sur son œuvre. Suivant ainsi la genèse du propos Chair à poème de très près pendant plusieurs mois, il intègre progressivement la compétence de régisseur et créateur lumière du spectacle, aidant la forme à s’adapter à la diversité des espaces de jeux.

En 2017, il co-crée la cie l’Artisan aux cotés de Barbara Gay, développant plus particulièrement des projets d’exposition et d’auto édition autour des créations de la compagnie.


Estelle Lebreton

Plasticienne et clowne
Conceptrice et créatrice de livres

Fille de paysans, Estelle passe son enfance dehors, les pieds dans les flaques, les mains dans les potions magiques et la tête en l’air à observer les oiseaux. A 10 ans, elle créée avec ses sœurs plusieurs petites affaires éphémères : une supérette clandestine à la déchetterie à ciel ouvert du coin, un musée de l’équitation dans le box des chevaux et un fast food de burgers perché dans les arbres.
Quelques années plus tard à l’école des Beaux-arts, elle découvre l’art pour s’infiltrer dans le réel, créer du lien, rêver, rendre la vie plus acceptable.
Fascinée par le graphisme des livres pour enfants et le pouvoir des images pour raconter une histoire, elle s’oriente ensuite vers la littérature jeunesse et le monde de l’édition.
Un heureux jour d’été, elle rencontre Pouk Personne sur l’île de Groix. C’est le début d’une nouvelle aventure.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, elle se rapproche de la Cie L’Artisan à l’automne 2018 et commence l’écriture d’un solo de clown avec Barbara Gay. Elle porte le projet de maison d’édition qui lui tient à cœur et corps.
Face à l’absurdité du monde, elle s’empare de l’écriture, la poésie, le dessin, le sommeil et le clown pour créer des espaces de rêves nécessaires et vitaux.


Émilie Lainé

Chargée de production, de diffusion et de tournée

En 2010, elle commence à dépenser son énergie physiquement pour le spectacle vivant en écumant les festivals en tant que bénévole, à tous les pôles possibles et imaginables de l’organisation. Après quelques mois en régie de tournée chez un tourneur-producteur parisien, elle décide de pousser sa curiosité vers un autre pan du métier.

Elle se met donc à mêler ses doigts aux arts vivants en devenant en 2014 chargée de communication et de relations publiques dans une salle de musiques actuelles. 

Trop enfermée dans son bureau étroit, et de nouveau prise d’une crise de curiosité, elle décide en 2016 d’aller goûter un autre pôle de ce monde culturel et décide d’accompagner physiquement, oralement et mentalement les groupes et compagnies qu’elle défend. Elle devient naturellement chargée de production, de diffusion et de tournée. 

En 2016 elle croise par le plus grand des hasards Rémi Fasol, qui l’emmène par le plus heureux des hasards vers Barbara Gay. Emilie ajoute donc Pouk Personne et sa Chair à Poeme dans son catalogue vivant…